Certains mots sont trop importants pour les laisser à d’autres ! Défendons un contenu qui fait sens.

« Reconnaissance » est un mot qui tend à disparaître du vocabulaire courant. Ou alors, il est relégué à des actes administratifs (reconnaître un enfant à naître, reconnaissance de dette), stratégiques (partir en reconnaissance) ou technique (reconnaissance vocale)… Nous n’entendons quasiment plus dire « Je vous suis reconnaissant… ».

Ne nous trompons pas de signification : La reconnaissance est un élément vital : l’enfant grandit grâce à la reconnaissance de ses parents, le citoyen est reconnu dans ses droits fondamentaux, les liens sociaux sont fondés sur la reconnaissance réciproque de sujets qui s’estiment, qui se respectent et qui se savent différents.

La reconnaissance est la condition essentielle du vivre ensemble. Sans ce préalable à toute relation, les individus seraient isolés les uns des autres sans pouvoir se rencontrer.

En travail social, la reconnaissance de l’autre comme personne douée de relations, sujet de droit, et acteur singulier est le postulat du compagnonnage qui s’engage.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Shares