Certains mots sont trop importants pour les laisser à d’autres ! Défendons un contenu qui fait sens.

Tout le monde coopère… Acheter au supermarché c’est coopérer à la relance économique. Prendre son vélo plutôt que sa voiture, c’est coopérer à la transition écologique. S’abonner à un réseau social, c’est coopérer à la démocratie numérique. Etc.

Ne nous trompons pas de signification : coopérer ce n’est pas simplement s’inscrire dans les comportements sociaux communs et se limiter à des liens sociaux où chacun reste à sa place. Coopérer, c’est faire ensemble en posant, a priori, l’égalité des places, la parité des membres. Coopérer, c’est mettre le projet commun, élaboré par la négociation permanente des coopérateurs, au-dessus des considérations et intérêts personnels. Coopérer, c’est prendre un chemin commun et entreprendre ensemble. Coopérer, c’est porter plus d’attention à la manière de cheminer ensemble qu’au but poursuivi. En travail social, la coopération revient à donner à des personnes en fragilité dans leur position sociale une place à part entière dans l’action.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Shares