Certains mots sont trop importants pour les laisser à d’autres ! Défendons un contenu qui fait sens.

La traçabilité est une idée qui fut vulgarisée dans le domaine de la sécurité alimentaire. Il s’agit d’identifier l’origine du produit et son parcours de production, de transformation, de distribution et de consommation. Belle ambition que les qualiticiens ont généralisée dans tous les protocoles de contrôle qualité. Le secteur social et médico-social n’y a pas échappé. Tous les actes doivent être tracés en travail social avec force logiciels, protocoles et autres référentiels.

Ne nous trompons pas de signification : dans le travail avec et pour autrui, conserver une trace de l’action ce n’est pas identifier par un code barre la « chaîne de production » de la prestation car cela supposerait que cette chaîne soit une simple ligne droite prédéfinie entre le problème et sa solution. Tracer, ce serait plutôt mettre en récit ce qui se projette – qui n’est pas la simple application d’un programme –, ce qui se passe – qui n’est pas toujours ce qui était prévu –, ce que ça a produit – qui n’est pas un simple résultat comme en comptabilité. En travail social, la traçabilité c’est la construction d’une empreinte qui fait mémoire de l’aventure d’une rencontre.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Shares