Un tout petit virus met le monde en panne ! Fruit de nos échanges mondialisés et d’une économie sans limite, le Covid-19 vient nous rappeler la fragilité de notre planète, la vulnérabilité de nos systèmes économiques (et donc sanitaires), la faiblesse de notre condition humaine.
Devant l’urgence d’une pandémie foudroyante, il nous faut nous cloîtrer pour éviter les contacts. Rester chez nous devient une attitude citoyenne et responsable. Attendons patiemment la fin de la crise pour sortir à nouveau et reprendre nos activités sociales.
Mais que se passera-t-il après ?
Allons-nous réactiver le monde d’avant : Celui de la loi de la jungle qui invite les plus forts à se protéger des plus faibles ? Celui de la peur de l’autre réactivée par les risques de contamination ? Celui des arrogants immoraux qui utilisent toutes les crises pour s’enrichir un peu plus ? Celui du chacun pour soi qui est alimenté par ce temps de confinement, de « distances sociales » et de repli sur soi ?
Tout au contraire, allons-nous oser un autre monde ?
Un monde de la solidarité : Non Monsieur le Président de la République, nous ne sommes pas en guerre ! Nous sommes convoqués à notre responsabilité collective, invités à activer nos proximités par un voisinage bienveillant, mobilisés à réussir ensemble une qualité de vie partagée, y compris au plan sanitaire.
Un monde d’ouverture : Non Messieurs les capitalistes mondialisés et spéculateurs de tous poils, nous ne sommes pas dans une société de marché ! Nous devons réhabiliter une économie sociale et solidaire fondée sur des circuits courts qui prennent en compte le prochain (le proche) et accueille le lointain (l’autre) sur d’autres références que le profit.
Un monde d’amour : Non Messieurs les décideurs politiques, ce n’est pas la contrainte, la sanction et la répression qui sauveront l’humanité ! Nous devons retrouver le sens du mot amour en le dépouillant de tout romantisme pour reconnaître ces manières que nous avons, nous les humains, de prendre soin des autres. D’abord, les personnels soignants en ces temps de tsunami sanitaire qui se mobilisent pour les malades alors que leurs hôpitaux sont sinistrés par une politique budgétaire insensée et injustifiée. Mais aussi tous ces petits gestes d’attention à autrui qui, chaque jour, tissent un lien social de qualité et donnent tout son sens au mot « citoyen ».
Le Coronavirus nous place devant un choix à faire quand nous sortirons du tunnel pandémique : continuer comme avant ou tenter autre chose ?
Quelle voie choisirez-vous ?

0 0 vote
Article Rating
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Shares