Diriger un établissement ou un service social ou médico-social est une affaire complexe !

Face à la complexité, les livres de recettes ne servent à rien. C’est l’intelligence du sujet qui est convoquée pour répondre aux défis que posent les situations rencontrées dans l’exercice de ce métier passionnant.

C’est par l’effort de compréhension de soi, des autres, des contextes d’action, que la complexité peut être assumée comme dynamique créatrice. C’est à cette condition que la fonction de direction en institution sociale et médico-sociale peut ne pas être une affaire compliquée.

Ce livre tente de donner quelques repères pour ceux qui exercent, ou se préparent à exercer, une fonction d’encadrement dans l’action sociale ou médico-sociale.

La question  qui sous-tend le fil de la réflexion présentée ici est celle du jeu. Diriger, est-ce un jeu ? Si l’exercice de l’autorité suppose qu’il y ait du jeu pour faciliter la souplesse institutionnelle, diriger ne peut être un simple divertissement. Cette fonction essentielle de toute organisation engage l’intégralité de la personne, sa responsabilité, son éthique, sa qualité d’être.

Trois axes dominent le propos : la dimension collective car diriger ne peut être un acte solitaire et requiert des collectifs de travail, la dimension conflictuelle car la fonction de direction implique la controverse qui met en rapport les intérêts de toutes les parties prenantes, l’ouverture car la conduite d’un projet suppose l’interaction dans des réseaux.

Ce livre n’est donc pas un livre de recettes mais une invitation à penser le métier de direction.

0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Shares