Ouvrage commun de Roland Janvier, Jean Lavoué et Michel Jézéquel, publié chez Desclée De Brower, collection "solidarité et société" dirigée par Jean-Louis Laville.

Transformer l’action sociale… Refonder le travail social… Ces thèmes, depuis quarante ans, reviennent régulièrement à l’ordre du jour. En janvier 2013, le Plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, lancé par le Premier Ministre, les mettait une fois encore en avant. Comme si les nouvelles régulations publiques mises en œuvre depuis le début des années 2000 devaient nécessairement conduire à ce point de bascule où tout devrait être un jour refondé autrement : financements, cultures professionnelles, métiers, pilotages, initiatives, évaluation…

Le pari des auteurs de ce livre est que cette transformation ne se fera pas sans les citoyens concernés eux-mêmes, ni sans les corps intermédiaires seuls capables à leurs yeux de mobiliser ces derniers. A cet égard, les institutions de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), dont les associations sont des acteurs majeurs dans le champ social et médico-social, ont un rôle déterminant à jouer. Elles ont, dans ce contexte, à opérer des choix stratégiques essentiels en phase tant avec leurs valeurs d’origine qu’avec les nouveaux défis qu’il leur faut relever. Ni l’Etat seul ! Ni les collectivités locales seules ! Ni le marché dérégulé seul ! Mais l’ensemble des acteurs agissant sur un territoire dans le sens de l’intérêt commun ! C’est pour que les institutions publiques, garantes de ce dernier, sachent s’appuyer sur une démarche ascendante émergeant des territoires, au plus près des besoins des personnes, que plaide cet ouvrage. Il explore ainsi les voies possibles d’une mobilisation et d’une responsabilisation accrues pour lesquelles les associations s’avèrent avoir à jouer un rôle incontournable, même s’il reste encore, à ce jour, largement à déployer.

 

SOMMAIRE DE L’OUVRAGE :

Introduction: Pour une dynamique de la reconnaissance en action

Première partie : L’ACTION SOCIALE MISE À L’ÉPREUVE

  • De l’initiative citoyenne à la prescription administrative
  • De l’indignation a la transformation
  • Refonder le projet par la solidarité
  • L’utopie du projet : une ambition réaliste

Deuxième partie : ENTRE ÉCONOMIE ET POLITIQUE: REPENSER L’ACTION SOCIALE

  • 5. Entreprendre autrement
  • 6. La ressource des associations face à la crise
  • 7. L’associationisme: une question nouvelle pour l’action sociale
  • 8. Action sociale et politique

Troisième partie : UNE ACTION SOCIALE LÉGITIMÉE PAR SES ACTEURS

  • 9. Pour une refondation des institutions Intermédiaires en action sociale
  • 10. Pour une nouvelle triangulation du contrat social ?
  • 11. Penser des institutions du seuil
  • Conclusion : Vers une action sociale et solidaire avec et pour les citoyens