Dans un contexte de réduction des seuils de tolérance, le clivage entre « bons » et « mauvais » usagers se creuse. L’évolution des notions de handicap tendent à fabriquer des « victimes » ce qui peut avoir pour effet de rejeter d’autres publics dans la catégorie des « coupables ».

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Shares