Intervention lors de la soirée publique organisée par la Fédération de l’Entraide Protestante à Lille le vendredi 27 mai 2015 lors du colloque “Parcours de vie : le nouveau GPS des associations ?”

Dans une compréhension simple, la notion de parcours (parcours de vie, parcours de l’usager, parcours de soins, etc.) apparaît comme une nouvelle terminologie permettant de décrire les pratiques actuelles à l’égard des usagers.

Le parcours manifeste le décentrement des logiques d’action de l’institution vers l’usager. Ce n’est plus la prise en charge qui est première mais la capacité des organisations à accompagner la vie des personnes en apportant des réponses les plus personnalisées au plus près de leurs demandes.

Mais il nous faut dépasser ces définitions de premier niveau et interroger dans une démarche critique ce que signifient ces évolutions.

Un décryptage de ce qui se joue, aujourd’hui, pour le travail social, peut nous permettre d’ouvrir de véritables pistes stratégiques pour dépasser les évidences.

Lire la suite sur :

Repolitiser l’action sociale